Composition de la commune

Ses villages Le territoire communal est vaste, puisque sa superficie de 2226 hectares. 

Le village de Saint-Julien
Vue de Saint-Julien

De nombreux villages composent la commune (cf. le plan de situation), dont les principaux sont les suivants :

Saint-Julien, sur un plateau dominant la vallée de la Couze Chambon au nord ;
Reignat, dans un territoire accidenté au sud ;
Montaigut, dans la vallée de la Couze Chambon.

 Il faut noter d'autres hameaux comme :

Coudoux, à l'est dans la vallée de la Couze Chambon ;
Gourdon, plus au nord entre le Puy de Gourdon (volcan éteint depuis 20 millions d'années, un des plus vieux d'Auvergne) et le Puy de la Rodde ;
Chazous, à l'ouest surplombant le ravin de Quinsat.

Le Puy de Gourdon
Vue du Puy de Gourdon

Ses habitants Le nombre d'habitants au cours des siècles est proportionnel à la prospérité du village.

Le village de Gourdon
Vue de Gourdon (au fond, le massif du Sancy)

Au Moyen Age, d'après le " nombre de feux ", Montaigut avait une population d'environ 700 habitants.
Au XVIIIème siècle, environ 800 personnes y habitaient.
En 1826, la population s'élevait à 1385 habitants ; c'était la période " riche ", grâce à la culture de la vigne.

En 1968, le nombre d'habitants n'était plus que de 524 ; il atteint même 507 en 1982 : les campagnes se vident au profit des villes industrielles, c'est l'exode rural.
Il faut attendre 1990 pour voir la population augmenter à 573 habitants. Le dernier recensement (celui de 1999) dénombre 609 habitants : c'est le " retour à la campagne ".

Mél : montaigut-le-blanc@wanadoo.fr